Skip to main content

Comment accessoiriser sa chemise blanche homme ?

By juin 30, 2021juillet 8th, 2021Stylisme

Comment accessoiriser sa chemise blanche homme ?

 

La chemise blanche est sans aucun doute LA pièce incontournable de notre vestiaire. Que ce soit pour aller travailler, prendre des verres en terrasse ou aller danser toute la nuit, cette pièce peut s’assortir à  tous nos moments de vie, sans jamais décevoir. 

Si nos chemises blanches Bourrienne Paris X peuvent se suffir à elles-mêmes grâce à nos détails signatures, il est possible de les magnifier davantage en y ajoutant des accessoires savamment choisis. Pour vous, Bourrienne Paris X propose une sélection d’accessoires pour habiller nos chemises blanches et varier les styles, selon vos envies. Nos chemises blanches sont telles une toile blanche sur laquelle vous pouvez laisser libre cours à votre imagination.

Accessoiriser sa chemise blanche homme

Pendant plusieurs siècles, l’accessoirisation de la chemise blanche était la chasse gardée de la gente masculine. A compter du XVe siècle jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, seuls les hommes pouvaient porter la chemise blanche, bien qu’elle n’ait été cachée par d’autres étoffes. Ils savaient, toutefois, rivaliser de créativité pour se démarquer en enrichissant leurs chemises de détails les plus travaillés : collerettes, jabots à dentelles et poignet à froufrous. Si le conservatisme vestimentaire masculin est de rigueur à compter du XIXe siècle, la distinction vestimentaire demeure à travers des accessoires, certes discrets, mais qui font toute la différence.

L’incontournable cravate, la référence en matière d’élégance

Large ou fine, en soie ou en coton, la cravate a su s’imposer comme le partenaire privilégié de la chemise blanche. L’introduction de la cravate dans la mode masculine remonte au temps du roi Louis XIII. Vers la fin de son règne, il avait mandaté des soldats Croates pour combattre aux côtés de l’armée française. Ces mêmes soldats portaient autour du coup une bande de tissu afin de se protéger du froid de l’hiver. Le mot cravate serait en fait un dérivé de son nom croate “hrvat”, en référence à ses origines. Adoptée par les rois de France, puis par la cour, la cravate s’installe durablement dans le vestiaire masculin. Aujourd’hui, elle est associée à l’univers professionnel, même si elle peut se porter à des occasions très diverses, notamment les célébrations. 

Pour les hommes au visage fin, il est préférable d’opter pour une cravate fine. Qu’elle soit unie ou parée de motifs, la cravate s’adaptera très bien à l’esthétique de nos chemises à col français ou italien, comme OFFICIELLE, ARCHITECTE, PHILOSOPHE, CEREMONIE

Le noeud papillon ou l’élégance par excellence

L’origine du nœud papillon est un peu plus confuse. Si certains estiment qu’il serait apparu en même temps que la cravate ou la lavallière, d’autres expliquent que ce nœud serait le fruit de la complexification du nœud de cravate au XIXe siècle. Quoiqu’il en soit, cette petite bande de tissu s’est clairement imposée comme l’accessoire de l’élégance masculine par excellence. Auparavant porté par l’aristocratie et la bourgeoisie à l’occasion d’évènements très formels, le nœud papillon sort progressivement de ce carcan strict. Aujourd’hui, il se porte dans des circonstances diverses. Uni ou à motifs, en soie ou coton, le nœud papillon apporte la touche chic et raffinée à votre chemise.

Le foulard style lavallière

A l’instar du carré de soie chez la femme, les hommes eux aussi peuvent ponctuer leur style d’une touche de couleur, de façon originale. Un foulard noué autour du cou, avec la pointe rentrée à l’intérieur du col déboutonné, voilà le summum de l’élégance.

Les boutons de manchettes, le détail poignant de raffinement

Ils peuvent être en or, en argent, parés de pierres plus ou moins précieuses et se portent le plus souvent avec des chemises aux poignets mousquetaires. C’est au XVIIe siècle, sous le règne du roi Louis XIV, que les boutons de manchettes entrent dans la panoplie d’accessoires incontournables des rois et des princes. Il faudra attendre la Révolution Industrielle du XIXe siècle pour que ces ornements se démocratisent, même s’ils demeurent l’apanage des aristocrates et bourgeois. Cet accessoire connaît un regain d’intérêt récent. 

Bourrienne Paris X a développé, en édition limitée par l’orfèvre Marc Maroni, trois paires de boutons de manchette, en or et en argent dont le design s’inspire des décors de l’hôtel de Bourrienne : PARURE, MIROIR ou SIGNATURE. Ces accessoires s’accorderont à merveille avec nos chemises CAVALIER, CEREMONIE ou PHILOSOPHE.

Boutons de manchette
SIGNATURE et MIROIR en or jaune

Boutons de manchette
PARURE en or jaune et argent

Le layering

Dissimuler pour mieux se révéler, tel est l’intérêt premier d’un layering savamment dosé. Cette pratique se décline aussi au masculin. Le layering consiste en une superposition de différents éléments pour mettre l’accent sur certains détails vous donnant une allure unique. Cette tendance est parfaitement adaptée à la mi-saison, l’automne et l’hiver. Pull, gilet, cardigan, surchemise,  manteau… une infinité de combinaisons s’offrent à vous.

@keiichiro_kawabe

Chemise ECRIVAIN

@moritakensho