Un Artisan, une chemise

Entrevue avec Fanny, créatrice du parfum Bourrienne...

Au début de ce projet, nous souhaitions créer une odeur pour Bourrienne Paris X, qui soit ni masculine ni féminine et qui rappelle l'essence inspirationnelle de la marque : l'hôtel de Bourrienne.

C'est pourquoi nous avons fait appel à Fanny, à la tête de Maison Madeleine, dont le travail consiste à traduire l'ADN d'une marque en une fragrance.

Expliquez nous votre métier en quelques mots ?

Mon métier consiste à traduire l'ADN d'une marque/entreprise/établissement en une fragrance que je vais mentaliser dans un premier temps. Une fois que le brief olfactif est validé par mon client, j'écris des formules composées de matières premières sélectionnées avec soin, dans un dosage très précis. Ces formules sont ensuite pesées, évaluées et modifiées. Ces étapes sont répétées autant de fois que nécessaire pour obtenir l'équilibre parfait.

Au delà de mon métier de parfumeur (on dit aussi "Nez" ou "Créateur de parfums"), je suis gérante de ma société Maison Madeleine.

Qu’est ce que vous inspire la marque Bourrienne Paris X ?

À mes yeux, Bourrienne c'est LA chemise haut de gamme. Le goût de la belle matière et de l'artisanat. C’est ce qui fait la force et la beauté du produit fini. Bourrienne prône la qualité, l'esthétisme et l'ancien remis au goût du jour dans une chemise que l'on gardera des années !

Comment s’est déroulée l’élaboration de l’odeur Bourrienne Paris X ?

Nous avons réfléchi à différentes directions. Finalement, c'est la piste "Volutes Sacrées" qui a été retenue. C'est un travail inspiré des boiseries de l'hôtel particulier et de l'ambiance caractéristique qui s'y dégage. Le parfum possède une envolée fumée avec des notes d'encens et de myrrhe qui illustrent le côté sacré et mystique du lieu. J'ai également travaillé le cèdre et le bouleau, des bois racés que j'ai choisi d'arrondir en utilisant des muscs blancs. La signature de la composition se trouve dans l’équilibre entre cette chemise blanche éclatante et l’atmosphère majestueuse de l’hôtel Bourrienne.

 

Pour L'entrevue d'un artisan, une chemise... Fanny a choisi de porter la chemise POETESSE.